• 58110 visits
  • 54 articles
  • 211 hearts
  • 3460 comments

[X - Verletzung - MOrd - YaOi] . Une envie ... Un besoin ... Irrésistible ... ... Chapitre Vingt-cinquième. Une envie, un besoin 27/09/2008

- - -

Chapitre 25 ...

De Guess' ® ...

- - -

Pov - Bill -

Il atteind l'orgasme en silence, je referme vivement les yeux et laisse ma tête retomber doucement sur le matelas.
Il souffle bruyamment tout me rapprochant de lui, je tremble imperceptiblement mais reste silencieux et immobile.

Bill, Bill, Bill, si seulement tu savais ...

J'ouvre doucement les yeux sur son cou, mes paupières papillonnent un instant et je lève le regard sur son visage. Son visage rougit par le plaisir et ses yeux luisants pour la même raison.

Non Tom, je ne sais pas, et je ne veux pas savoir non plus.

Je me lève et sors rapidemment de sa chambre, le prenant au dépourvu.
Je claque la porte de ma chambre, la verrouille et m'appuie contre celle ci, les yeux exorbités et le souffle court. Qu'a-t-il voulu dire ?

Mes yeux se perdent dans le vague alors que je me glisse sous ma propre couverture.
J'en oublierai presque l'ordre qu'il m'a donné : Rester avec lui pendant les o3 jours à venirs, plus que o2 maintenant ...

...

Ellipse : 18h56

Je déverrouille la porte et sors de la pièce lentement, descendant ensuite les escaliers pour préparer à manger dans la cuisine. Je ne peux tout de même pas le laisser mourir de faim, il ne sait rien faire tout seul, et une mort sur la conscience, non merci ... ... ... ... hum ...

...

Une bonne demi heure vient de s'écouler.

Tom !

Pas de réponse.

Tom c'est prêt viens manger !

Il entre dans la pièce, le regard sombre, le pas lourd jusqu'à la table.
Je m'attends à ce qu'il, comme d'habitude, s'affale sur sa chaise et entame son repas, sauf qu'il accélère le pas et se rue sur moi, me plaquant contre le mur.

Je ne t'en demande pourtant pas tant que ça Bill ! Juste un peu de temps pour moi ! C'est tout ce que je t'ai demandé et t'es pas encore foutu de le faire !

Une baffe dans la gueule, ma tête cogne le mur sans délicatesse.

Je m'en fou que tu fasses la bouffe et le linge, je veux que tu restes AVEC MOI !
Les gens ne vivent pas d'amour et d'eau fraîche Tom ...
MAIS JE M'EN FOU DES GENS ! On parle de toi et moi Bill !
Mais nous non plus Tom, on ne peut pas vivre d'amour et d'eau fraîche ... ... Surtout pas d'amour ...


Ses doigts s'emparent de mon menton, tournant brutalement ma tête vers la sienne.
Ses yeux auparavant si sombre et rageux sont maintenant rempli de ... de ... quelque chose d'autre ... ... un autre ... sentiment ... quelque chose qui ... le bouffe ... de l'intérieur ...

Son front se pose délicatement sur mon épaule.

Je veux que tu restes près de moi Bill, pour toujours ...

Je déglutis difficilement. Qu'est-ce qu'il lui arrive bon sang ...
Sa bouche remonte vers mon oreille.

... Et si tu ne le fais pas ... alors personne d'autre ne t'aura ... Murmure-t-il.

Ma respiration se coupe brusquement, je me colle au mur. Il suit mon mouvement, je le repousse doucement de mes mains sur son torse. Il me serre plus fort contre lui, mon torse est compressé contre le sien, j'ai du mal à respirer. Il s'en rend apparemment compte et desserre un peu son étreinte autour de moi, câlinant gentiment mes hanches et mes reins. Je déglutis et ferme les yeux.

Tom ... V-va ... manger ... Ca va être froid ...

Il me serre une dernière fois contre lui avant de se mettre à table, je file dans la cuisine.
Mes mains agrippent le bord de l'évier avec force alors que mes yeux s'humidifient.
Bon sang mais ...
Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça ? Qu'est-ce que j'ai fait ?!
Un frère qui me viole et me bat, puis qui devient presque ... doux comme un agneau dans un sens, me suppliant presque ( ou m'obligeant ) à rester avec lui ... pour toujours ...

Je m'accoude au bord et glisse ma tête dans mes mains en laissant quelques larmes sillonner sur mes joues en silence. Je me redresse brusquement et essuie rapidement mes larmes. Il veut mieux que j'aille à table, il va se douter de quelque chose sinon ...

Je respire un bon coup et me serre en petite quantité avant de retourner dans la salle à manger.
Il est là. Il mange en silence.
Je m'assois en face de lui et entame moi aussi mon repas dans le plus grand silence qu'il soit, mes jambes se détendent légèrement et se place au milieu de la table. Les siennes viennent presque immédiatement entourer les miennes, j'avale difficilement. Ne dis rien Bill, laisse faire ...

Je baisse les yeux sur mon assiette et finis rapidement mon repas léger, je n'ose pas me lever puisqu'il n'a pas finit et qu'il a toujours ses chevilles autour des miennes.
Je pose mes mains sur mes cuisses alors que mon regard se ballade dans la pièce. J'aimerai bien la repeindre ...

Oui, moi aussi.

Je tourne brusquement la tête vers lui, surpris.

Moi aussi j'aimerai bien la repeindre. Répète-t-il en glissant un morceau de viande dans sa bouche.

J'acquiesce mais ne dis rien de plus, retournant à la contemplation des murs. C'est fade, mort. J'ai envie d'une chouette couleur, quelque chose de chaud et d'agréable, quelque chose qui donne envie de s'installer dans la pièce et de ce dire " He ben, on est bien ici " tout en lançant un regard circulaire ...

Si seulement on pouvait faire la même chose avec une vie : la changer entièrement juste en en changeant la couleur ...

Flash - Back

Moi quand je serais grand j'aurais une belle maison ! Elle sera super grande et même que j'aurais un jardin !

Le petit blond tape dans ses mains avant de prendre le crayon vert pour colorier l'herbe de son jardin sur son dessin.

Et moi, j'aurais quoi ?
Toi ? T'auras la même maison que moi Billou ! On vivra tous les deux !


Le plus jeune des deux sourit de toutes ses petites dents avant de se jeter sur son frère pour lui faire un gros câlin.

Moi je voudrais toujours vivre avec toi Tomi ...

Noter cette Fic' ~> ICI & ICI & ICI = D !


- - -

Guess' ® : Voilà, il est fini = ) !
4O com's pour la suite ?

- - -

- - -

Miizy ® : J'adooreuuuuh ^ ^ !

- - -

Guess' ®

... 10/01/2009

...

A celles / ceux qui suivaient

Xx-Freiheit-X-LemOn89-xX
&
YaOi-Pix-Bill-TOm

Les blogs de Laura ont encore été désactivés !
Mais pas de panique, voici les nouvelles adresses :

Pour les one & Two shot's :
XX-One-XX-ShOt-XX

Pour (re)lire sa Fiction " Gib Es Mir " :
XX-Gib-Es-Mir-XX

Pour (re)lire sa Fiction " Descente aux enfers. Aide moi à trouver le Paradis... " :
BT-De-Lenfer-Au-Paradis

COURAGE LAURA ON EST VRAIMENT A FOND AVEC TOI !

...

[X - Verletzung - MOrd - YaOi] . J'ai rien à dire en fait ... - -' ... C'est triste hein ?!? ... Chapitre Vingt-Sixième. Les folies de mon frère 28/09/2008

...

Pov - Bill -

Tiens ... Dis Tom en mâchant bruyamment, levant sa fourchette en l'air comme s'il avait eu une illumination. On va la repeindre cette pièce. Continue-t-il.

Je le regarde, un peu étonné, un peu ... je ne sais pas en fait. Je suis juste persuadé qu'il devient de plus en plus déglingué ...

On va repeindre aussi les autres, la salle de bain, l'étage, notre ... chambre.

Je manque de m'étrangler. Notre chambre ? J'ai une chambre et il a la sienne, point à la ligne. Je le regarde mi-assassin, mi-interrogateur.

Ouais, ouais. Dit-il en continuant de manger. Parce que c'est comme ça qu'il le faut, et on aura une chambre toi et moi, regroupée. D'ailleurs, on pourrait prendre celle des parents et faire une chambre d'ami avec ta chambre et une autre pièce avec la mienne.

Mais ... mais j'veux pas moi Tom. J'veux ... j'veux rester dans ma chambre !!! Dis-je complètemment affolé.
Ah ouais ? Et pourquoi ? Me demande t-il, continuant de mâcher sa viande sans relâche.
Parce que ... mais parce que, on est pas un couple et puis ... dans ma chambre tu n'peux pas ... entrer ... Soufflais-je le plus doucement possible. Tu peux pas m'coller à toi, tu peux pas m'obliger à faire ça !!! Hurlais-je en me levant brusquement de ma chaise.

Il me regarde, laissant tomber sa fourchette dans son assiette, recrachant ce qu'il avait dans la bouche, visiblement écoeuré de ce que je venais de lui dire.

Prend-moi, baise-moi, fais c'que tu veux mais pas ça, pas ça t'entends ?! J'veux pas, on est pas un couple !

Il se lève et me giffle violemment. Je tiens ma joue, me tournant rapidement vers lui, lui crachant au visage des mots qu'il appréciera tout particulièrement.

JE. NE. T'AIME. PAS ! Lui hurlais-je.

Je deviens fou, il me rend dingue, je ne suis pas un objet !

Il me giffle à nouveau, me collant contre un mur, frappant mon visage plusieurs fois.
Ne pouvant rien faire, j'attrape ses dreads que je tire violemment, lui faisant pencher la tête et crier de douleur.
Je lâche prise, frappant son torse, son ventre. Malheureusement, il ne semble ressentir aucune douleur. Suis-je à ce point la frêle et chétif ?

TU PASSERA TA VIE AVEC MOI ! ON aura une chambre commune, ET je déciderais de tout pour toi. Tu comprends Bill ? Il prend mon visage entre ses mains. Tu comprends Bébé ?

Je hoche la tête de droite à gauche.

T'es pas mon frère, j'taime pas, t'es pas mon frère, j't'aime pas ... Répétais-je plusieurs fois.

Il me giffle encore une fois, comme pour me remettre les idées en place.
Sa bouche s'approche de la mienne. Il m'embrasse, me faisant bien comprendre que je ne suis rien.

Ca te dérange pas ... Ca te dérange pas de savoir que je n'suis pas consentent ? Demandais-je.
Mais j'peux pas. J'peux pas m'arrêter Bill. Tu es à moi, t'es ma drogue, que tu l'veuilles ou non, tu comprends ?

Non, non j'comprend pas. J'veux mon frère ...
J'approche de lui et me colle contre son torse. Putain j'en ai marre. Je le sers contre moi, j'veux mon frère, j'veux qu'il revienne ... comme avant ...
Il caresse mes cheveux, relevant doucement ma tête pour que je le regarde. Je déteste quand il fait ça.

Prépare-toi. Masque tes blessures avec du fond de teint, je t'emmène au cinéma et après on ira acheter de la peinture pour commencer à refaire les pièces de ... notre maison.

Il a cette pointe de malice ... il a l'air heureux. Un peu comme un gosse à qui on donne une sucette ou du chocolat. Mais il cache tout ça, se retenant de sautiller joyeusement partout.

Et on repeindra toute la maison, notre maison, parce qu'on s'ra heureux. Dit-il pour lui même en souriant niaisement.

Je monte rapidement à l'étage, m'emprêssant de faire ce qu'il me demande. Je prends le pot de fond de teint et en applique une bonne couche. J'ai deux bleus sur la joue et une marque sur le front. Il ne m'a pas loupé ...
Je mets du noir sur mes yeux avant de prendre de grosses lunettes de soleil que j'enfile, au cas ou j'aurais oublié de mettre du fond de teint sur certains endroits.
Je coiffe mes cheveux rapidement, mettant un bonnet, m'arrangeant une dernière fois dans le miroir.

Bill tu te dépêches ?!
Euh ... ouais ... Ouais, j'arrive ...


Je descend rapidement dans le salon, Tom agrippe mes hanches.

Même couvert de bleus, habillé d'un sac poubelle ou sale et poisseux, tu restera toujours aussi sexy ... Me dit-il avant de poser ses lèvres sur les miennes, embrassant ma bouche avant de nous faire avancer vers la porte d'entrée.

J'veux pas aller au cinéma, moi tout c'que je veux, c'est qu'il me fiche la paix ...

Flash - Back

Un petit bonhomme de o6 ans était recroquevillé sur lui même dans son lit, se bouchant fermement les oreilles et pleurant silencieusement.

Soudain, la porte de sa chambre s'ouvre et il se replie encore plus sur lui même.
Un corps tout aussi petit que le sien se glisse contre lui et le serre, l'enlace, se love autour de lui.

Ca va passer Billou, ça va passer. Ils vont arrêter.
Ca me fait mal à la tête Tomi ...
Je sais Billou, je sais ...


Ils se serrèrent encore plus fort alors qu'à l'étage en dessous, leurs parents se disputaient violemment.
Ils n'avaient que o6 ans ...

Noter cette Fic' ~> ICI & ICI & ICI = D !


- - -

Miizy ® : J'viens de finir mes devoirs . J'passe rapido par ici avant de partir manger : D ! Chapitre fini , j'espère qu'il serra à la hauteur.

- - -

- - -

Guess' ® : Il est vraiment bien = D ! Je me mets à la suite = ) !
4O com's pour la suite ?

- - -

Miizy ®

[X - Verletzung - MOrd - YaOi] . Je sais plus quoi dire T_T ... A part merci peut-être = D ?! ... Chapitre Vingt-Septième. Nouvelles couleurs ... 30/09/2008

- - -

Chapitre 27 ...

De Guess' ® ...

- - -

Pov - Bill -

La voiture roule depuis quelques minutes déjà, je suis plaqué contre la portière alors que Tom est concentré sur la route.

On va d'abord aller acheter la peinture, c'est le plus simple. Tu te tiens bien Bill hein ...

Je me contente de hocher de la tête et de me taire, autant lui faire plaisir pour qu'il me laisse un peu.
Bon sang, une chambre avec lui ...

Nous descendons de la voiture et nous dirigeons vers le Brico de la platforme commerciale, je suis crispé comme jamais. Il glisse un bras sur mes épaules, me rapprochant de lui, je reste silencieux.
Il colle un petit sourire sur son visage et nous entrons dans le magasin.

Bonjour ! Je peux vous aider ?
Oui, nous voudrions vos conseils sur les peintures. Nous allons repeindre notre maison.


Je lance un tout petit sourire forcé, l'employée n'en tient pas compte et nous entraîne vers les rayons peintures, Tom embrasse doucement ma tempe en me forçant à la suivre.

...

Bill, tu viens m'aider s'il te plaît ?

Je m'approche lentement.

Qu'est-ce qu'il y a ?
Je n'arrive pas à me décider sur ce qu'on pourrait mettre dans la salon ...


Je parcours les rayons des yeux rapidement, tombant sur une belle couleur ocre.

Ca. Dis-je en m'emparant du pot. Avec une bande d'une autre couleur pour casser le ton ... ... ... Ca peut-être ? Ajoutais-je en lui tendant le pot ocre et un pot cuivre.
Oui, bonne idée. Bon, il reste ... la cuisine. Tu choisis ? C'est toi qui y passe le plus de temps après tout, il faut que ça te plaise ...

Evidemment, c'est tout le temps moi qui fait la bouffe ! Je me promène dans les rayons, essayant de trouver quelque chose de ... de ... d'agréable à voir, voilà. Il a choisi les couleurs de toutes les autres pièces, mais bon, ça ne me gêne pas trop puisqu'on a à peu près les mêmes goûts ...

Je tombe sur un bordeaux chaud, vraiment beau.
Je tente de m'emparer du pot en me mettant sur la pointe des pieds mais il est placé trop haut.

Tom tu peux ...

Je n'ai pas le temps de finir ma phrase qu'il s'approche déjà et attrape le pot sans difficulté.

Merci. Dis-je simplement, sans même un sourire.
De rien. Il faudrait acheter un lit aussi ...
Oui ...


Il passe un bras autour de ma taille et m'entraîne vers la caisse. Il sort sa carte de crédit et paye avant de demander à l'employé si c'est possible d'avoir quelqu'un qui pourrait porter tous les pots dans la voiture. Elle s'en charge elle même.

...

Tom referme à l'instant le coffre.

Viens Bill, on va là-bas. Dit-il en indiquant un magasin de literie.

J'acquiesce. Reste calme Bill ...
Il attrape ma main et nous avançons vers le magasin en silence, passant les portes coulissantes à peine quelques minutes plus tard.
Nous parcourions les rayons depuis un petit quart d'heure déjà quand un employé nous aborda.

Bonjour, je peux vous aider ?
Oui. Nous cherchons un lit pour deux personnes.
D'accord, quel modèle voudriez-vous ?


Tom se tourne vers moi. Ah, je peux donner mon avis ?

Un ... un lit rond. J'aimerai un lit rond Tom ... Lui soufflais-je, comme un petit garçon innocent.

Il se redresse et se tourne vers le vendeur.

Un lit rond. Nous voudrions un lit rond.

L'homme sourit légèrement et nous entraîne entre les rayons, nous expliquant qu'il a plusieurs modèles en stock et qu'ils sont tous très fiables.
Tom entrelace nos doigts et se dirige vers un modèle ... que j'aime plutôt bien. C'est un modèle à accrocher au mur, c'est assez innovateur, mais vraiment joli. Et il est vraiment grand en plus de ça, c'est pas mal du tout.

J'aime bien celui là. Me dit Tom.
Moi aussi je l'aime bien, il est bien. Il est super grand en plus !
Oui ...


Je tourne la tête vers lui, il semble un peu sceptique.

T'es sûr qu'il te plaît ?
Oui oui mais ... et le matelas. J'imagine qu'il doit coûter bonbon !
Pas du tout ! Il coûte même moins cher qu'un matelas rectangulaire habituel !
Mais il est confortable au moins ?
Je vous en prie, testez-le !


Tom s'assoit sur le lit tout en douceur, je fais de même à côté de lui avant de me laisser glisser sur le dos, les bras à côté de la tête, il fait la même chose que moi.

Alors ?
Oui, ça va. Tu le trouves comment ?
Bien. Il est bien.


Je me redresse, Tom à ma suite.

Ok, ce sera celui là, avec ce matelas là. Est-ce que vous pouvez nous montrer vos housses de couettes, d'oreillers et tout le toutin pour les lits ronds s'il vous plaît ?
Bien sûr.


Il nous entraîne un peu plus loin ou nous choisissons une bonne dizaine de housses et draps en tous genres, toutes couleurs et motifs confondu(e)s.

Voilà, ce sera tout.
C'est d'accord ! Quand viendrez vous prendre votre commande ?
On va la prendre tout de suite non ?


Je hausse les épaules.

On va la prendre tout de suite. J'aurais juste besoin d'aide pour mettre le lit dans le coffre ! Dit Tom en rigolant.

J'esquisse un sourire et lève les yeux au ciel.

Bien sûr Monsieur ! Bien sûr ! Si vous voulez bien passez par la caisse ...

...

Ellipse de o3 semaines.

Ca y est. La maison est toute refaite. C'est vraiment très beau, je ne savais même pas qu'on avait autant d'espace ! Ca nous a coûté une petite fortune mais au moins, si on la revend, elle va en valoir une, et pas une petite !

Le salon est à tomber ! Je crois que ça va devenir ma pièce préférée !
La cuisine ; même chose. On a finit par mettre du gris sur les murs pour casser avec le rouge des plans de travail. Sans parler de la salle à manger, qui me donne l'impression d'être dans un tout autre univers !
Pour la salle de bain, je voulais quelque chose de chaud, chaleureux, et léger à la fois. Et voilà ce que ça a donner ...
Pour la chambre, voilà ce qua ça a donné, c'est à tomber par terre. J'aime cette pièce. Et si vous aviez vu l'armoire ... Le design est à tomber ...
La chambre d'amis est tout aussi belle. La pièce est plus petite, mais bon sang, qu'est-ce qu'elle est cosy ...

J'ai une nouvelle maison et je m'y sens vraiment bien.
Mais ... Et ma vie alors ?!

Flash - Back

Biiiiil ! Espèce d'incapable ! Viens ici !

L'adolescent androgyne se dirige d'un pas mou vers la buanderie.

Tu vois bien qu'il y a encore des plis sur les t-shirts de ton frère ! Recommence et fais ça bien ! Il ne doit plus rien rester c'est compris ?! Tom doit toujours être le plus beau !

Et sa mère quitte la pièce comme une tornade, appellant déjà d'une voix douce son aîné pour lui demander s'il n'a pas faim.
Bill laisse quelques larmes couler avant de reprendre son repassage.

Noter cette Fic' ~> ICI & ICI, ICI & ICI = D !


- - -

Guess' ® : Bon, le Chapitre est fini. Désolé pour mon petit délire sur la maison mais j'avais trop trop envie de le faire une de ces baraques de fou *-* ! Tu découvres ainsi encore une petite chose sur moi : je suis fan des émissions de déco x D !
4O com's pour la suite ?

- - -

- - -

Miizy ® :

- - -

Guess' ®